Être présent avec son Cheval – L’instant Présent

Non classé

Les chevaux sont des animaux d’intuition. Ils sont là. Tout de suite et maintenant.  Contrairement à eux, nous sommes bien souvent déconnectés de nos ressentis et émotions. A travers cet article, je vais vous transmettre quelques pistes de réflexions et outils pratiques pour être dans l’instant présent avec votre cheval.

 

Ne pas être dans l’instant présent, pourquoi est-ce un problème pour les chevaux ?

Quand nous pensons, nous faisons souvent des projections. Parfois, nous pensons à des situations qui nous posent problèmes. Rien que le fait d’y penser, nous fait ressentir des émotions : souvent de la peur, du stress… notre comportement, nos émotions ne sont alors plus en “phase” avec la réalité et l’environnement. Il y a un décalage. Le cheval le ressent de manière extrêmement subtile (les chevaux sont des proies qui ont une excellente lecture de leur environnement)… quand le cheval ressent du stress, cela représente un réel danger pour lui. Un danger vital. C’est pourquoi, avec les chevaux, il est important d’être conscient de cette instant de présence. Parfois, nous avons peur pour des raisons réelles (mais je dirai toutefois que dans 90% ce sont nos pensées qui créent ces peurs. Une vraie peur c’est, par exemple, se faire poursuivre par un lion… et réellement être en danger et passer en instinct de survie), le premier pas pour se connecter à l’instant présent et d’en prendre conscience et de nommer l’émotion.

 

Penser problèmes et solutions

J’ai une petite astuce à vous soumettre avant d’aller interagir avec votre cheval.

Vos pensées et projections sont créatrices de votre réalité. Il est intéressant de vous énumérer les problèmes que vous pourrez rencontrer avec votre cheval seulement si vous pensez aux solutions. Pensez donc problèmes ET solutions. Entrainez-vous à avoir des projections positives de ce que pourrai faire votre cheval, en étant réaliste. Être réaliste, c’est également être confronté à des difficultés, y réagir en appliquant la ou les solutions appropriées puis avoir une issue positive à la situation !

Aussi, avant de vous confronter à un problème avec votre cheval, si vous le connaissez d’avance, réfléchissez à comment vous pouvez le contourner, l’éviter… si votre cheval panique en extérieur alors il est très intéressant de déterminer les facteurs déclenchants et aggravants puis de travailler en aménageant l’environnement par exemple (distance, présence d’un autre congénère, présence de plusieurs humains, pauses plus fréquentes…etc).

Si vous ne trouvez pas de solution, documentez-vous, renseignez-vous, faites vous aider et accompagner.

Cela vous permettra d’être par la suite pleinement dans l’instant présent.

 

Quelques exercices pour être dans l’instant présent avec son cheval

Vous allez voir que se connecter à l’instant présent est accessible à tous. Je vous propose de faire ces exercices dans une zone de confort pour votre cheval (son box, son pré)… répétez ces exercices chaque jour. Vous serez alors peut être surpris du comportement de votre cheval :

  • Asseyez-vous dans le pré ou le box de votre cheval. Puis, prenez un brin d’herbe ou de paille. Avec vos doigts, touchez ce brin en ressentant ce que cela fait sous vos doigts : toutes les sensations que vous ressentez. De vos yeux, suivez le mouvement. Puis, vous pouvez amener ce brin à votre nez et le sentir. Vous pouvez aussi porter votre intention sur les sons.
  • Vous pouvez faire le même exercice en caressant votre cheval, en le sentant : restez attentif à tout vos sens.
  • Être présent, c’est aussi simplement ressentir vos émotions, les nommer.

 

D’autres petits conseils lors des interactions avec votre cheval (pansage, travail, balade…) : 

  • Quand vous êtes dans un cheminement de pensées en présence de votre cheval. Essayez d’en prendre simplement conscience. Ne vous jugez pas. Observez juste votre processus de pensées. Le fait d’en avoir conscience est déjà un état de présence.
  • Vous voilà en train de perdre la connexion avec votre cheval à pied en longe, vous sentez peut être la colère monter ou la peur : arrêtez-vous. Prenez conscience de votre émotion et nommez là. Sentez vos pieds sur le sol. Respirez et mettez votre intention sur votre ventre qui se gonfle et qui se dégonfle ou bien sur l’air qui parcours votre corps.

 

Pour aller plus loin sur l’instant présent, je vous conseille le livre « Le pouvoir du moment présent ».

 

Claire